Le chocolat à Bayonne

DSC_8282

L’arrivée du chocolat à Bayonne

Ceux sont les flux migratoires, notamment des juifs chassés d’Espagne et du Portugal par l’Inquisition qui favorise l’installation du chocolat en France, avant que sa consommation n’envahisse toute l’Europe. Ce sont donc les juifs installés à Bayonne et plus précisément dans le bourg de Saint Esprit qui développent la fabrication du chocolat au début du XVIIe siècle.
La méthode de fabrication du chocolat est ensuite vite apprise par les Bayonnais qui créent la « Guilde de la corporation des chocolatiers » en 1761. Par la suite des familles de chocolatiers apparaissent, perpétuant la tradition.

Bayonne, capitale française du chocolat

AU début du XIXe siècle, les familles Biraben, Etchepare et Dominique installent leur commerce spécialisé dans le chocolat, suivies ensuite des Cazenave, Guillot ou Daranatz. A cette période, Bayonne revendique le titre de capitale du chocolat: elle compte alors trente-trois fabriques de chocolat. Ceux sont 130 ouvriers chocolatiers qui s’affairent à produire du chocolat artisanal. Cette période faste durera un siècle.
C’est à la fin du XIXe siècle que les ateliers de fabrication se concentrent, il n’en reste plus qu’une dizaine. Puis au début du siècle suivant, la fabrication industrielle détrône les chocolatiers de Bayonne.

DSC_8282